Le pic du Gar et le pic Saillant dominent cette vallée de Garonne à quelques

encablures de l'Espagne.  En 2013, une terrible inondation ravagea la

 ville et ses environs. Le fleuve en furie emporta tout sur son passage.

IMG_0255

 

 

Belle petite escalade que ce pic du Gar.

IMG_0296

 

 

Dès la nuit des temps, de l'âge de fer, le peuple Garunni occupe la haute vallée

de la Garonne. Puis vinrent les romains à l'époque de Pompée (75 avant J-C)

IMG_0270

 

 

Sous la dominance romaine la ville se nommait Passus Lupi (le pas du loup).

IMG_0271

 

 

Sous le règne de Louis XI, Saint Béat devint ville royale.

IMG_0272

 

 

Sa position stratégique au portes de l'Espagne lui valut l'appellation de clé de France.

IMG_0257

 

 

Le général Galliéni (1849), l'homme des taxis de la Marne, est né à Saint Béat.

IMG_0258

 

 

 

IMG_0259

 

 

Sa situation étroite creusée par la Garonne, dans un ancien verrou glacière,

rend le village gris et sombre.

IMG_0260

 

 

 

IMG_0261

 

 

 

IMG_0262

 

 

A flan de montagne le prieuré bénédictin, du 11ème siècle,

rayonna sur la vallée de la Garonne.

IMG_0263

 

 

 

IMG_0264

 

 

 

IMG_0265

 

 

 

IMG_0267

 

 

 

IMG_0273

 

 

L'église romane du 12ème siècle.

IMG_0275

 

 

 

IMG_0276

 

 

 

IMG_0277

 

 

 

IMG_0279

 

 

 

IMG_0281

 

 

 

IMG_0282

 

 

 

IMG_0283

 

 

 

IMG_0286

 

 

 

IMG_0287

 

 

 

IMG_0288

 

 

 

IMG_0290

 

 

 

IMG_0292

 

 

Les carrières de St Béat produisent un marbre de Qualité convoité sous le règne

de Louis XIV. Il fut utilisé pour la construction de la cathédrale St Etienne

et la basilique St Sernin de Toulouse.

IMG_0268

 

 

 

IMG_0269

 

 

 

IMG_0284

 

 

 

IMG_0295