Les orgues d'Ille sur Têt, paysage de cheminées de fées, à la beauté fragile et éphémère.

Falaises de sable et d'argile façonnées par les intempéries et le vent. 

DSC_0298

 

 Telle une artiste, l'érosion a ciselé, sculpté la matière lui donnant cet aspect lunaire.

DSC_0303

 

Le site est considéré comme un patrimoine exceptionnel qu'il faut préserver.

DSC_0299

 

Pour préserver ce site l'acces est réglementé. La visite s'effectue en 1h30 environ.

DSC_0301

 

Seules les images sont à emporter. Pas les fleurs, les cailloux et autres plantes.

DSC_0300

 

Les pentes les plus douces sont encore végétalisées par des chênes verts,

chênes pubescents, arbousiers, bruyères et lavandes.

DSC_0302

 

Les pentes abruptes ne peuvent retenir la végétation d'ou la lente et 

irrémédiable érosion.

DSC_0306

 

Quelques îlots de végétation subsistent sur les sommets.

DSC_0304

 

 

DSC_0308

 

  

DSC_0305

 

 

DSC_0307

 

 

DSC_0309

 

 

DSC_0310

 

La coiffe, roche plus dure que la colonne, protège celle ci de l'érosion.

Sa chute provoquera  la rapide dégradation de la cheminée des fées.

DSC_0311

 

 

DSC_0312

 

 

DSC_0317

 

Décor minéral sculpté par le ruissellement des eaux. 

DSC_0318

 

 

DSC_0319

 

 

DSC_0320

 

 

DSC_0321

 

Il fallait bien y retrouver le mont Canigou !

DSC_0327

 

 

DSC_0328

 

 

DSC_0331

 

 

DSC_0332

 

 

DSC_0333

 

 

DSC_0334

 

 

DSC_0337

 

 

DSC_0338

 

 

DSC_0336

 

 

DSC_0339

 

Le paysage que nous avons sous les yeux est un héritage qui a traversé le temps

pour parvenir jusqu'à notre civilisation. L'histoire semble banale cependant le 

hasard des mécanismes naturels a voulu que naisse ce paysage exceptionnel.

Sachons le conserver !!!!!!!

DSC_0340

 

Un plat : Les boles de Picolat (boulettes de viande à la sauce tomate).

Un vin :  Coteaux de Languedoc ou de Peyriac.

DSC_0343