Saint Rome-de-Tarn, village de l'Aveyron, en région Occitanie. 

DSC_0269

 

 

L'histoire de Saint Rome débute au 5ème siècle lors de l'évengilation du

Rouergue  par Saint Amans, prélat de Rodez.

DSC_0271

 

 

Le village est implanté au flanc des coteaux de "Carmes" et de "Espeyrières".

Son micro-climat a favorisé la culture de la vigne et des amandiers.

DSC_0274

 

 

Le Tarn coule paisiblement dans la vallée.

DSC_0275

 

 

Au 10ème siècle, pour contenir les assauts des envahisseurs, le village

se dote de remparts et de portes fortifiées.

DSC_0279

 

 

L'église, détruite lors des guerres de religion en 1568, fut reconstruite en 1734.

DSC_0281

 

 

Ruiné lors des gurres de religion, au 16ème siècle, le bourg se reconstruit

peu à peu gardant ses enceintes fortifiées.

DSC_0282

 

 

Rues étroites, logis à tourelles et fenêtres à meneaux dans le centre médiéval.

DSC_0283

 

 

Le village connut la prospérité grâce aux eaux du ruisseau Lévèjac, qui,

en le traversant, a favorisé l'installation de tanneries (calquières).

DSC_0284

 

 

Au 16ème siècle, le bourg s'ouvre sur les faubourg, où logeait le petit peuple et artisans.

Le centre fortifié était principalement réservé à la noblesse, au clergé et aux notables.

DSC_0285

 

 

Des portes fortifiées, du 10ème siècle, pour pénétrer dans le centre médiéval

rue Portal du Riou.

DSC_0287

 

 

Sous la révolution, Saint Rome prit, pour un temps, le nom de Pont Libre.

DSC_0288

 

 

 

DSC_0289

 

 

 

DSC_0290

 

 

 

DSC_0291

 

 

 

DSC_0293

 

 

 

DSC_0294

 

 

 

DSC_0295

 

 

 

DSC_0296

 

 

 

DSC_0297

 

 

 

DSC_0299

 

 

Une tannerie ou calquière

DSC_0301

 

 

 

DSC_0303

 

 

 

DSC_0304

 

 

 

DSC_0308

 

 

 

DSC_0309

 

 

 

DSC_0310

 

 

Une specialité de St Rome : Le Mourtayrol (pot au feu typique du Rouergue).

Un vin : Un IGP de Saint Rome de Tarn rouge. 

DSC_0312