Domme, en Dordogne, classée "plus beaux villages de France", bastide médiévale

surnommée "l'acropole du Périgord", bâtie pour contrer les menaces ennemies.

DSC_0048

 

 

La porte des tours est un chef d'oeuvre de l'architecture militaire du moyen âge qui

servait de corps de garde. En 1307, une des tours avait usage de prison aux Templiers.

DSC_0050

 

C'est en 1281 que Philippe III, dit "le hardi" décide de construire une bastide sur

"la barre", cette falaise qui domine la rivière Dordogne de plus de 150 mètres.

DSC_0046

 

 

Domme est perchée sur une falaise vertigineuse, jouissant d'une vue exceptionnelle

sur la vallée de la Dordogne et du Périgord Noir.

DSC_0056

 

 

 Durant la guerre de 100 ans, Domme devint un lieu très convoité par les Anglais qui 

s'en empareront en 1347.

DSC_0059

 

 

 En 1437, la bastide redevient Française après avoir, plusieurs fois, changé de camp.

DSC_0061

 

 

 En 1588, durant les guerres de religion, les protestants, menés par

Geoffroy de Vivans s'emparent de la bastide.

DSC_0062

 

 

 Les troupes catholiques, en 1592, délogent les protestants de la bastide.

DSC_0063

 

 

Le calme fut de courte durée jusqu'à la jacquerie des croquants en 1594. 

DSC_0065

 

 

L'hôtel du gouverneur, du 15ème siècle, avec sa tour carrée et sa tourelle

à encorbellement coiffée d'un toit très pointue appelée "poivrière".

DSC_0069

 

 

 Domme connue enfin paix et prospérité au 17ème siècle.

DSC_0066

 

 

L'église Notre Dame de l'Assomption, détruite par les Huguenots en 1589, reconstruite

en 1622, nous offre un clocher-mur, une façade toute simple et un portail néo-gothique.

DSC_0070

 

 

 

DSC_0071

 

 

Tourelle de fortification à l'angle du jardin public.

DSC_0077

 

 

 

DSC_0080

 

 

 

DSC_0082

 

 

 

DSC_0083

 

 

 

DSC_0085

 

 

La porte Del Bos était autrefois protégée par une herse et un assommoir.

DSC_0086

 

 

De chaque côté de la porte des archères permettaient le tir croisé.

DSC_0087

 

 

Les remparts, autrefois très élevés et couronnés d'une ligne de créneaux,

ceinturaient la bastide offrant ainsi une protection contre l'envahisseur.

DSC_0088

 

 

 

DSC_0090

 

 

 

DSC_0092

 

 

 

DSC_0093

 

 

La porte de la Combe. Petite mais importante car elle était la seule

a donner accès aux fontaines d'eau potable

DSC_0094

 

 

 

DSC_0098

 

Une recette : Lotte au chorizo et graines de fenouil.

Un vin : Un Sémillon blanc de Dordogne.

DSC_0099