La-Roque-Gageac, situé dans le département de la Dordogne,

en Nouvelle Aquitaine, fait partie des "plus beaux villages de France".

DSC_0101

 

 

Au pied d'une falaise exposée plein sud, dans le Périgord Noir, ses maisons aux toits

de lauze, se reflètent dans les eaux de la Dordogne.

DSC_0124

 

Au 19ème siècle, les fameuses gabares transportant les marchandises

vers Bordeaux faisaient escale à La-Roque-Gageac.

DSC_0103

 

 

De nombreuses petites ruelles guident nos pas dans ce village plaqué contre la falaise.

DSC_0104

 

 

Les heures de gloire de La-Roque-Gageac remontent au moyen âge

lorsque la ville imprenable devint le lieu de refuge des évêques de Sarlat.

DSC_0105

 

 

Cité perchée, La-Roque-Gageac se parcours uniquement à pied, le nez en l'air,

dans les rues tortueuses et pavées.

DSC_0106

 

 

Du haut du village un fort troglodytique du 12ème siècle veillait sur les habitants.

DSC_0107

 

 

Les envahisseurs devaient emprunter l'escalier surplombant le vide.

De quoi en décourager plus d'un !

DSC_0109

 

 

Tout proche, dans une courbe de la Dordogne, se dresse le château de la Malartrie.

Au 12ème siècle, il était un hôpital pour lépreux.

 

DSC_0102

 

 

DSC_0110

 

 

Le manoir de Tarde, Charmante demeure couverte de vigne et de glycine.

DSC_0113

 

 

Au moyen âge, 1500 âmes peuplaient La-Roque-Gageac.

DSC_0114

 

 

 

DSC_0115

 

 

Le manoir, flanquée de sa tour ronde, de la famille Tarde, amie de Galilée.

DSC_0116

 

 

 

DSC_0117

 

 

 

DSC_0118

 

 

 

DSC_0120

 

 

 Vue plongeante de La-Roque-Gageac depuis le château de la Malartrie

DSC_0121

 

 

 

DSC_0127

 

 

 

DSC_0130

 

 

 

DSC_0136

 

 

 

DSC_0137

 

 

DSC_0128

 

 

Pas de recette pour ce coin du Périgord, mais un florilège de mets

pour une cuisine simple et authentique. Cèpes, truffes, magrets, foie gras,

châtaignes, confits, enchauds. De quoi composer un bon repas !

DSC_0138