Sarlat la Canéda en Dordogne, capitale du Périgord Noir, en région Nouvelle Aquitaine.

DSC_0101

 

 

C'est en des temps reculés du Moyen Âge que des moines de l'ordre de St Benoit se

réfugient dans le vallon de la Cuze pour y établir une abbaye au cours du 5ème siècle.

DSC_0102

 

 

Devenu un grand centre de pèlerinage au 12ème siècle, le monastère est reconstruit

dans le style roman et placé directement sous la tutelle du saint siège.

DSC_0105

 

 

En 1147 ils sont 4000 pour accueillir Bernard de Clairvaux grand abbé cistercien de

passage à Sarlat. La lanterne des morts, ou la tour St Bernard, aurait été élevée pour

commémorer le miracle des pains qu'il aurait accompli ! (lui aussi ?)

DSC_0107

 

Au 13ème siècle, une bourgeoisie s'oppose à la tutelle que leur fait

subir seigneur abbé de la puissante abbaye.

DSC_0119

 

 

En 1299, la ville est enfin libérée de la domination religieuse.

DSC_0108

 

 

Au 14ème siècle les consuls gèrent Sarlat où se bâtissent de beaux édifices romans

puis gothiques montrant la prospérité de cette ville marchande.

DSC_0112

 

 

En 1337 commence la guerre de 100 ans où Français et Anglais se disputent le

Sarladais en s'affrontant régulièrement de part et d'autre de la rivière Dordogne.

DSC_0121

 

 

Sarlat demeure néanmoins fidèle au roi de France.

DSC_0123

 

 

En 1453, l'affrontement de Castelnau-la-Bataille met fin aux hostilités.

DSC_0125

 

 

L'Anglais bouté hors de France, la région se reconstruit et restaure son économie.

DSC_0126

 

 

Le 16ème est un grand siècle pour Sarlat. Nicolas Gaddi, évêque florentin, est nommé

sous l'inflence des Médicis. Etienne de La Boétie n'est encore qu'un enfant à ce moment.

DSC_0130

 

 

Mais voilà les guerres de religions ! Sarlat reste fidèle aux catholiques mais subit 

d'inombrables assauts des protestants comme le relate le chanoine Jean Tarde.

DSC_0131

 

 

Au 17ème siècle, c'est une ville de Sarlat ravagée par les guerres de religion

qui doit de nouveau se reconstruire sous l'inflence de Louis II de Salignac.

DSC_0134

 

 

1607 voit l'installation des pénitents bleus puis des pénitents noirs. Puis 

en 1694 les jésuites rejoignent Sarlat pour remettre en état les édifices religieux.

DSC_0135

 

La révolution Française va modifié encore une fois le décor immobilier.

Les édifices religieux vont changer de fonctions.

DSC_0140

 

 

Le 19ème siècle apporte l'assénissement à Sarlat. La ville moyenâgeuse enserrée de 

murailles formée d'un inextricable lacis de rues médiévales va être assainie.

DSC_0141

 

 

En 1837, une grande artère,  nommée "la traverse", est percée dans le coeur médiéval.

DSC_0143

 

 

La canalisation de la Cuze se fait sous le Second Empire.

DSC_0145

 

 

 

DSC_0146

 

 

 

DSC_0147

 

 

 

DSC_0148

 

 

 

DSC_0150

 

 

 

DSC_0154

 

 

 

DSC_0156

 

 

 

DSC_0161

 

 

 

DSC_0157

 

 

 

DSC_0162

 

 

 

DSC_0164

 

 

 

DSC_0167

 

 

 

DSC_0160

 

 

Une recette : Magret de canad et pommes de terre sarladaises.

Un vin : Rouge de Bergerac.

DSC_0168