Belves, en Dordogne, dans le Périgord Noir, en région Nouvelle Aquitaine, fait partie 

de l'association "plus beaux villages de France".

DSC_0002

 

 

 Perchée sur son éperon au-dessus de la vallée de la Nauze, dans le Périgord Noir,

la cité médiévale aux 7 clochers qui n’a pas été épargnée par les invasions et les

guerres, a miraculeusement conservé de magnifiques traces de son patrimoine bâti.

DSC_0003

 

Vers 250 avant J-C, la tribu Celte des Bellovaques arrive sur les lieux et constituent

un site de refuge et de marché.

DSC_0004

 

 Le site de Belves est un territoire gaulois des Pétrocores.

DSC_0005

 

 

Les Wisighots arrivent dans la région vers l'an 416. 

DSC_0006

 

 

 Après la bataille de Vouillé, en 507, les francs de Clovis s'installent dans la région.

DSC_0008

 

 

 L'ermite Saint Avit, va installer le christianisme entre 530 et 570.

DSC_0009

 

 

 En l'an 629 le Périgord devient le royaume de Caribert II, le frère de Dagobert.

DSC_0010

 

 

 L'autonomie de la région va se concrétiser en 660 avec l'arrivée des ducs d'Aquitaine

DSC_0011

 

 

 En 731, le Wali d'Espagne, Abd-er-Rahman, envahie l'Aquitaine du duc Eudes.

En 732, Charles Martel chasse les Arabes à la bataille de Poitiers.

Eudes reconnaîtra sa suzeraineté.

DSC_0012

 

 

 En 768, Pépin le Bref, prend le contrôle du Périgord en assassinant

le duc d'Aquitaine Waïfre.

DSC_0013

 

 

Le castrum de Belves date du 11ème siècle. 

DSC_0014

 

 

Les cathares vont s'y installer, mais entre 1212 et 1214, Simon de Monfort aidé par

l' archevêque de Bordeaux vont les chasser. En récompense, il recevra une co-seigneurie.

DSC_0015

 

 

 Belves, la ville aux 7 clochers (ils étaient 7 seigneurs)

DSC_0016

 

 

 Suite au mariage d'Henri Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine, une garnison anglaise

va s'installer à Belves en 1242.

DSC_0017

 

 

 Les troupes anglaises du comte de Derby vont occuper Belves en 1345.

DSC_0019

 

 

 En 1360, le traité de Brétigny fait passer Belves dans la mouvance du roi d'Angleterre.

DSC_0020

 

 

 En 1412, les Armagnacs signent un traité avec Henri V, s'emparant de Belves

en semant terreur et dévastation.

DSC_0024

 

 

 Les sévices de la guerre de 100 ans et les ravages de la peste laissent la région dévastée.

DSC_0027

 

 

En pleine guerre de religion, les protestants s'emparent de Belves en 1575. 

DSC_0029

 

 

 En 1577, Henri de Navarre rend la ville aux catholiques.

DSC_0034

 

 

 Les caisses de l'état, vidées par les guerres de religion, vont provoquer la jacquerie

des croquants, paysans accablés d'impôts, qui se révoltent.

DSC_0035

 

 

Mais la force des armées du roi va ramener les pauvres "sur le droit chemin" ce qui fera

écrire à Jean Tarde, vicaire de l'évêque de Sarlat : "Après ce combat, ils se refroidirent,

se divisèrent et se ruinèrent et s'en retournèrent au labourage". On retrouve 

dans ces écrits toute la charité chrétienne !!!!

DSC_0036

 

 

En 1636, puis en 1639, une seconde jacquerie, due à l'augmentation des impôts pour

payer l'armée et les guerres sera durement réprimé par le marquis Charles d'Escoubleu.

DSC_0037

 

 

 

DSC_0038

 

 

 L'église Notre-Dame-de-l'Assomption au clocher porche du 15ème est de style gothique.

DSC_0044

 

 

 

DSC_0046

 

 

 

DSC_0049

 

 

 Une recette : Pour l'avoir dégusté, le fameux Enchaud du Périgord et sa poêlé de cèpes.

Un vin : Bergerac rouge.

DSC_0052