Le maquis de Picaussel, dans le département de l'Aude, tout proche de Puivert, célèbre

pour la résistance de ses habitants durant la deuxième guerre mondiale.

IMG_5747

 

 

De la neige fraîche tombée cette nuit pour nous accueillir.

IMG_5749

 

 

Le village de l'Escale lieu de départ de randonnées pédestres au milieu du maquis.

IMG_5753

 

 

Le 6 juin 1944, l'instituteur Lucien Maury prend le commandement du maquis.

IMG_5759

 

 

Le maquis se trouve dans la vaste et dense sapinière de la Haute Vallée et du Pays de Sault.

IMG_5760

 

 

Le village de l'Escale vue en montant au maquis.

IMG_5765

 

 

Difficile d'accès et aux versants abrupts, la foret de Picaussel était facile à défendre pour 

les maquisards.

IMG_5766

 

 

Les maquisards, profitaient du soutien d'une large partie de la population locale.

IMG_5767

 

 

Le maquis assurait 3 fonctions : Base de départ de la guérilla, base de repos des soldats

en transit et centre de ravitaillement.

IMG_5768

 

 

Audois, militaires, guérilleros espagnols et soldats nord-africains

composaient les effectifs du maquis

IMG_5769

 

 

En haut du plateau, la neige nous attendait.

IMG_5774

 

 

Le petit hameau de la Malayrède.

IMG_5782

 

 

C'est pas hasard que c'est formé le maquis de Picaussel. Dans la nuit du 15 au 16 mars 1944

un avion allié largue par erreur, à l'est de L'Escale, un container chargé d'armes.

2IMG_5786

 

 

Au nez et à la barbe des troupes allemandes, quelques jeunes récupèrent le matériel

et le confie à leur instituteur Lucien Maury.

IMG_5789

 

 

Lucien Maury, alias Franck et Marius Olive, alias Simon, sont désignés chefs du maquis.

IMG_5790

 

 

Quelques réfractaires au STO, sont incorporés aux maquisards, mais suite aux dénonces

sont contraints à la fuite.

IMG_5792

 

 

En avril 1944, traqués par la Gestapo, les hommes de Maury, établissent un poste de

commandement dans la grotte de Lescale. Ils auront pour rôle d'acheminer à Toulouse

et Montpellier le lieutenant Amédée et deux agents radio parachutés le 10 avril.

IMG_5797

 

 

Des groupes armés des localités environnantes font allégeance au maquis et y grossissent

les effectifs. Les parachutages de matériel s'y intensifient.

IMG_5798

 

 

Le 10 juin, sous le commandement de Raymond Sarie, les maquisards attaquent un

camion allemand sur la RN 117. Le 15 ils cambriolent un poste de guet à Alaigne. Le 17

juillet ils dévalisent un  dépôt de munition à Narbonne sous la direction de Marius Olive.

IMG_5804

 

 

Juin, juillet et aout 1944, les maquisards ne cessent de harceler l'envahisseur par des

accrochages contre les colonnes de la Wehrmacht et la redoutable Penzerdivision.

IMG_5808

 

 

Furieux de la résistance des maquisards, les allemands incendient le hameau de l'Escale.

IMG_5809

 

 

Le 22 août une colonne allemande est détruite à Limoux. Les maquisards font 53 prisonniers

IMG_5812

 

 

Les 23 et 24 août, le maquis participe à l'occupation de Carcassonne et au combat de

Villegailhenc. Le 25 août l'Aude est libérée !

IMG_5813

 

 

 

IMG_5815

 

 

 

IMG_5816

 

 

Un des refuges du maquis. A l'intérieur l'histoire détaillée de la vie des héros.

IMG_5817

 

 

 

IMG_5825

 

 

 

IMG_5826

 

 

 

IMG_5827

 

 

Le PC du maquis. Ici aussi l'histoire vous est contée et incite au respect.

IMG_5831

 

 

 

IMG_5832

 

 

 

IMG_5839

 

 

 

IMG_5847

 

 

Le petit hameau de l'Escale.

IMG_5848

 

 

 

IMG_5849

 

 

Un plat : Riz de veau aux morilles.

Un vin : Un Chenin blanc de la Haute Vallée de l'Aude.

IMG_5850

 

 

Sur le chemin du retour, passage par Puivert et son château cathare.

IMG_5854