Fourcès est une bastide ronde située dans le département du Gers en région Occitanie.

DSC_0027

 

 

Construit autour d'un château remplacé aujourd'hui par une place ombragée de

platanes, Fourcès, originale bastide ronde dont les maisons créent un décor théâtral

de colombages et d'arcades, est classée parmi les "Plus beaux villages de France".

DSC_0029

 

 

Outre quelques délices gastronomiques incontournables en cette terre gasconne,

le village attire également par quelques manifestations phares telles que son Marché

aux Fleurs en avril. 

DSC_0031

 

 

Fourcès, village atypique gersois saura ravir tous vos sens ! Ancien castelnau

pittoresque, ce village séduit d'emblée par sa beauté et sa sérénité. 

DSC_0032

 

 

Enlacé d'un trait vert par l'Auzoue, jolie rivière poissonneuse, Fourcès s'ouvre tel un

livre d'histoire bien vivant.

DSC_0033

 

 

La place ronde occupe l'emplacement de la motte castrale où fut édifié le château

primitif, détruit au 15ème siècle.

DSC_0034

 

 

Autour de la place, les maisons médiévales à jambages de chêne font la ronde,

voisinant avec des demeures plus récentes des 17ème et 18ème siècles.

DSC_0036

 

 

L'église, dédiée à Saint-Laurent, a été construite sur les vestiges d'une ancienne église

du 13ème siècle. De style roman, à trois nefs vers 1870 et fut ouverte au culte en 1875.

DSC_0037

 

 

De style gothique avec une seule nef, elle possède de très beaux vitraux refaits

récemment à l'identique.

DSC_0045

 

 

La Tour de l'Horloge du 13ème, les arboretums richement pourvus et les chemins de

ronde bucoliques ajoutent au plaisir de séjourner dans ce village gascon de 300

habitants, dynamique et fier d'un patrimoine valorisé avec ardeur.

DSC_0047

 

 

L'existence de Fourcès est mentionnée dans une charte de 1068. Cette place forte

est alors une des seigneuries les plus importantes de Gascogne.

DSC_0048

 

 

Elle fut très disputée par la France et l'Angleterre jusqu'au 15ème siècle.

DSC_0050

 

 

 A la fin du premier millénaire, la seigneurie de Fourcés était une des plus importantes

de Gascogne. 

DSC_0056

 

 

 La demeure seigneuriale occupait alors la place centrale actuelle (motte castrale

entourée de fossés ou castellum). 

DSC_0060

 

 

 Fourcés et tout le territoire dépendant du château formait une seigneurie complète en

ses droits militaires, judiciaires, fiscaux, vassaliques et ruraux.

DSC_0062

 

 

 C'est un peu avant l'an 1020 s'ouvre une période bien difficile pour la principauté de

Gascogne convoitée par la puissante Aquitaine.

DSC_0063

 

 

 Brigitte de Fourcés, épouse du puissant seigneur Guillaume de Fourcés et petite-fille

du duc Guillaume de Gascogne, princesse courageuse tendit la lance à son époux et

à son fils pour défendre la souveraineté de la Gascogne.

DSC_0073

 

 

 Brigitte et sa famille sont l'âme de la résistance gasconne face aux princes aquitains

et à leurs tentatives d'annexion de la Gascogne, réussie en 1064, à l'issue de la

sanglante "Bataille de La Castelle". 

DSC_0076

 

 

En représailles, Bernard de Fourcés, fils de Guillaume et de Brigitte, dut abandonner

son titre de comte de Gascogne au duc d'Aquitaine. 

DSC_0084

 

 

 

Bernard de Fourcés fut contraint de prendre la robe monastique des bénédictins de

Cluny et vivre à Saint-Mont, parmi les siens.

 

DSC_0087

 

 

 Cent ans plus tard, la Gascogne devient anglaise lorsque Henri II Plantagenet, duc

d'Aquitaine accède à la couronne d'Angleterre.

DSC_0091

 

 

 En 1279, le Traité d'Amiens fait passer l'Agenais et Fourcés, aux anglais.

DSC_0095

 

 

En 1324, le roi d'Angleterre Édouard II, alors en guerre contre Charles le Bel, se lie par

paréage aux seigneurs de Fourcés et annexe la seigneurie à sa couronne en lui

accordant des privilèges. 

DSC_0096

 

 

 l'Agenais et Fourcés reviennent à la France après la guerre de Saint Sardos. Mais

durant la "Guerre de Cent ans", Fourcés, cité "frontière" entre Aquitaine et Armagnac,

change plusieurs fois de maître.

DSC_0098

 

 

 Ainsi, Bertrand de Fourcés participe à la lutte, aux cotés du Roi d'Angleterre

Édouard III, contre l'Ecosse révoltée.

DSC_0099

 

 

 En 1352, Guillaume et Jourdain de Fourcés guerroient auprès du roi de France.

DSC_0100

 

 

 En 1378, Thomelin de Fourcés accompagne le Connétable Duguesclin lors de son

expédition en Espagne.

DSC_0101

 

 

 C'est le 13 mai 1488 que Charles VII, roi de France, donne commission d'abattre le

château de Fourcés pour "crime et félonie". 

DSC_0102

 

 

 Disparu de la motte castrale qu'il occupait alors au centre du village, c'est un

autre Bertrand de Fourcés qui entreprendra, dès 1491, la reconstruction du

château à son emplacement actuel.

DSC_0105

 

 

En 1942 quelques Fourcésiens entrent dans la résistance. Leur PC est la cuisine du

Café-Epicerie-Forge d'Alice et Joseph Darroux.

DSC_0106

 

 

 Là, se retrouvent avec Joseph et Alice, quelques amis sûrs contactés, Eloi Castay, 

Danton Filhol, Sainte Fauste et Bacquié l'instituteur du village. Ils sont rejoints, 

quelques temps plus tard, par deux autres jeunes Fourcésiens Yvan Dupeyron

et Paul Pailhes. Il fallait leur rendre hommage pour leur courage ! C'est fait !!!

Panorama Forcès 1

 

 

Un plat : Joues de porc confite aux échalottes.

Un vin : Rouge de Pellehaut cépages Tannat, Cabernet Sauvignon et Merlot.

Panorama Fourcès 2