Belesta, annexé par le traité de Corbeil en 1258, , devint village frontière entre

royaume de France et d'Aragon, le Roussillon étant Aragonais.

DSC_0010

 

 

Au 11ème siècle, suite au conflit politico-religieux opposant la France et l'Aragon, le village

se construit autour du castrum de Riberach, puis sera fortifié par St Louis au 13ème siècle.

DSC_0011

 

 

La commune de Belesta est situé entre la vallée de la Têt et la vallée de l'Agly,

 entre Roussillon et Fenouillèdes.

DSC_0012

 

 

En 1659 le traité des Pyrénées porte la frontière avec l'Espagne à son emplacement actuel.

DSC_0013

 

 

Au 19ème siècle le village vit de son agriculture (oliviers, vignes, céréales)

et de l'élevage de chèvres.

DSC_0014

 

 

De nos jours, la vigne et le tourisme, grâce à la bonne conservation de son

patrimoine, sont les principales ressources de la ville.

DSC_0015

 

 

 Un plat conseillé : La cargolade.

Un vin : Les côtes de Roussillon aux cépages Syrah,  Carignan et Grenache.

DSC_0016

 

 

 

DSC_0019

 

 

 

 DSC_0018

 

 

 

DSC_0020

 

 

 

DSC_0022

 

 

 

DSC_0023

 

 

 

DSC_0024

 

 

Toujours l'omniprésence du mont Canigou.

DSC_0026

 

 

 

DSC_0027

 

 

Rues étroites et pavées.

DSC_0028

 

 

Tout en haut, le castrum abrite désormais le musée de la préhistoire.

DSC_0029

 

 

 

DSC_0030

 

 

 

DSC_0031

 

 

 

DSC_0033

 

 

 

DSC_0034

 

 

 

DSC_0035

 

 

 

DSC_0036

 

 

Dans le château médiéval sont exposés les restes d'un importante sépulture

néolithique et de l'âge des métaux.

DSC_0037

 

 

 

DSC_0038

 

 

 

DSC_0040

 

 

Avec la paix suite à l'anexion du Roussillon au 17ème siècle, un habitat

se crée en contrebas, relié par la rue longue.

DSC_0042

 

 

Rue qui monte de la rivière Cantou.

DSC_0043